Le Premier Forum consacré aux Automobiles Françaises - The First French Cars Forum
 
AccueilPortailFAQRèglementRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionConcours de Design

Partagez | 
 

 [Carrière]*Alain Prost*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Le Français d'en Haut d'Or
avatar

Nombre de messages : 17653
Age : 27
Voiture(s) : Xantia Milllésime 2000 2.0 110ch;Saxo Entr.; Twingo I
Localisation : Waterford (IRL), Lille
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: [Carrière]*Alain Prost*   Lun 1 Jan 2007 - 10:36

CARRIERE


ALAIN PROST



Alain Prost est un pilote automobile français né le 24 février 1955 à Lorette dans le département de la Loire. Entre 1980 et 1993, il a remporté 51 Grand prix, et décroché à 4 reprises le titre de Champion du monde. Avec un tel palmarès, Le Professeur est tout simplement le plus grand pilote français de tous les temps.



Comment est-il arrivé en Formule 1 ?

Après avoir dominé la Formule Renault en France puis dans toute l'Europe pendant presque trois années, Alain Prost effectue ses premiers tours de roue en Novembre 1979 sur une McLaren. La semaine suivant ses débuts montre des résultats époustouflants. Ils sont bien meilleurs que ceux de John Watson, alors pilote titulaire de l'écurie. Il est recruté la saison suivante. Dès sa première année, Prost s'affirme comme l'un des pilotes les plus prometteurs de sa génération. Malheureusement, les McLaren sont comme souvent peu fiables. Fin 1980, malgré l'arrivée chez McLaren de Ron Dennis, brillant entrepreneur, Prost rejoint Renault.





Chez Renault


En 1981, Prost décroche sa première victoire en F1 à l'occasion du GP de France qui se courrait alors encore sur le circuit de Dijon (Résumé de cette course, en anglais. En 1982, après un début de saison génial, il est LE favori pour le championnat. Mais son inexpérience et la fiabilité assez quelconque des moteurs Renault lui font rater un titre pourtant à sa portée. De plus, il y a au sein de l'écurie une rivalité avec son coéquipier de l'époque, le Français René Arnoux. En 1983, après une nouvelle première partie de saison parfaitement maîtrisée, il est battu sur le fil par Nelson Piquet et sa Brabham-BMW, dont l'essence ne serait pas réglementaire...Cet échec est synonyme de divorce brutal avec l'écurie Renault, avec laquelle ses rapports (et notamment avec le directeur sportif Gérard Larrousse) s'était détériorée au fil des mois. Prost est libre, lui qui est considéré comme le meilleur pilote du monde. McLaren n'hésite pas, il décide de récupérer son prodige.



Enfin le triomphe


L'équipe McLaren que Prost retrouve début 1984 n'a plus grand chose à voir avec celle qu'il avait quitté fin 1980. Grâce à Ron Dennis, l'ingénieur John Barnard et Porsche, alors fournisseur moteur, McLaren est devenu la meilleure écurie du plateau. Dominateur en piste, Prost est pourtant à nouveau défait au championnat. Il s'incline en effet pour un demi-point face à son son équipier Niki Lauda, plus régulier(en effet, interrompu après 31 tours (sur les 77 prévus au départ), le GP de Monaco n'a donné lieu qu'à une demi attribution des points)..
Mais en 1985, Prost décroche facilement son premier titre mondial, dès la 14ème course de l'année (sur 16) à Brands Hatch, circuit située dans la banlieue de Londres. Il récidive en 1986 à l'issue d'un final à suspense dans les rues d'Adelaïde, lieu de l'ultime manche de la saison, face aux pilotes Williams-Honda (Mansell et Piquet), pourtant mieux armés que lui. En 1987, le déclin des McLaren-TAG Porsche se poursuit, et Prost est cette fois impuissant face aux Williams-Honda. Mais le Français rentre dans l'histoire en remportant au Portugal sa 28e victoire en carrière, battant ainsi le record de Jackie Stewart qui datait de 1973.


5 dernières années fabuleuses et difficiles

En 1988, les McLaren retrouvent la victoire avec un nouveau motosriste: Honda. Mais cette arrivée du motoriste japonais s'accompagne aussi du jeune brésilien Ayrton Senna. Cela provoqua inévitablement une rivalité interne, comme chez Renault autout début des années 80. Une domination totale, les pilotes McLaren remportent 15 des 16 épreuves de la saison. Malgré un score total supérieur à celui de Senna, Prost est pourtant battu au championnat, un pilote ne pouvant comptabiliser que ses 11 meilleurs résultats de l'année. Le Français prend sa revanche l'année suivante, dans une ambiance exécrable. Les rapports entre Prost et Senna étaient restés cordiaux en 1988 malgré leur rivalité en piste et malgré les soupçons de favoritisme de Honda envers Senna, ils dégénèrent en 1989, suite au non-respect par Senna d'un pacte de non-agression au départ du GP de Saint-Marin, en début de saison. Prost remporte finalement le titre à l'issue du GP du Japon marqué par son fameux accrochage avec Senna en fin de course, et la disqualification tant controversée du pilote brésilien, qui avait victorieusement repris la piste. Vidéo de cet accrochage

Passé chez Ferrari en 1990, Prost retrouve Senna sur sa route et le duel reprend, avec en guise de conclusion un nouvel accrochage sur le tracé de Suzuka au Japon, cette fois dès le premier virage. En expédiant sciemment Prost hors-piste, Senna reconquiert le titre mondial.Digne de Schumacher ! [url=http://www.youtube.com/watch?v=BGjTLt34nr8 ]Vidéo de cet accrochage[/url]



Toujours chez Ferrari en 1991, Prost n'est pas en mesure de poursuivre son duel avec Senna en raison de la faible compétitivité des voitures italiennes. À la veille de l'ultime manche d'une saison désastreuse et marquée par de nombreux remous politiques internes, Prost est même limogé par la Scuderia. Sans volant interessant pour la saison 1992, et suite à l'échec de ses négociations avec Ligier, Prost s'accorde une année sabbatique avant d'effectuer un retour victorieux chez Williams-Renault en 1993 où il décroche son quatrième titre mondial. Mais, épuisé au terme d'une année au cours de laquelle il n'aura été épargné ni par les critiques (y compris celles de son employeur), ni par certaines décisions, Prost préfère tirer sa révérence.



D'autres vidéos:
Zandvoort, Pays-Bas, 1982

Les batailles entre Prost et Senna
Vous pouvez voir un bon moment une belle bataille à Silverstone, avec un tout jeune pilote qui assiste à la scène: Michael Schumacher (voiture jaune et verte).

Petit crash de Prost à Monaco, 1982, dans le dernier tour, alors qu'il était premier


Palmarès


Hors-F1

Champion d’Europe juniors de kart en 1972
Champion de France de kart en 1974
Vainqueur du Volant Elf en 1976
Champion de France de Formule Renault en 1977
Champion d'Europe de Formule Renault en 1977
Champion de France de Formule 3 en 1978 et 1979
Champion d'Europe de Formule 3 en 1979


En Formule 1

Champion du monde de Formule 1 en 1985 avec McLaren-TAG
Champion du monde de Formule 1 en 1986 avec McLaren-TAG
Champion du monde de Formule 1 en 1989 avec McLaren-Honda
Champion du monde de Formule 1 en 1993 avec Williams-Renault
Vice-champion du monde de Formule 1 en 1983, 1984, 1988 et 1990
199 GP disputés
51 victoires (2e derrière M.Schumacher)
33 poles-position (3e ex æquo avec Jim Clark derrière M.Schumacher et Senna)
41 meilleurs tours en course (2e derrière M.Schumacher)
798,5 points marqués (2e derrière M.Schumacher)


Distinctions diverses

Champion des champions français L'Équipe en 1985, 1986, 1989 et 1993

VICTOIRES EN FORMULE 1


1981 3victoires

France
Renault RE30

Hollande
Renault RE30

Italie
Renault RE30


1982 2 victoires

Afrique du Sud
Renault RE30B

Brésil
Renault RE30B


1983 4 victoires

France
Renault RE40

Belgique
Renault RE40

Angleterre
Renault RE40

Autriche
Renault RE40


1984 7 victoires

Brésil
McLaren MP4/2

Saint-Marin
McLaren MP4/2

Monaco
McLaren MP4/2

Allemagne
McLaren MP4/2

Hollande
McLaren MP4/2

Europe
McLaren MP4/2

Portugal
McLaren MP4/2


1985 5 victoires, champion

Brésil
McLaren MP4/2B

Monaco
McLaren MP4/2B

Angleterre
McLaren MP4/2B

Autriche
McLaren MP4/2B

Italie
McLaren MP4/2B

19864 victoires, champion

Saint-Marin
McLaren MP4/2C

Monaco
McLaren MP4/2C

Autriche
McLaren MP4/2C

Australie
McLaren MP4/2C


1987 3 victoires

Brésil
McLaren MP4/3

Belgique
McLaren MP4/3

Portugal
McLaren MP4/3


1988, 7 victoires

Brésil
McLaren MP4/4

Monaco
McLaren MP4/4

Mexique
McLaren MP4/4

France
McLaren MP4/4

Portugal
McLaren MP4/4

Espagne
McLaren MP4/4

Australie
McLaren MP4/4


1989, 4 victoires, champion

États-Unis d'Amérique
McLaren MP4/5

France
McLaren MP4/5

Angleterre
McLaren MP4/5

Italie
McLaren MP4/5

1990, 5 victoires

Brésil
Ferrari 641

Mexique
Ferrari 641

France
Ferrari 641

Allemagne
Ferrari 641

Espagne
Ferrari 641


1993, 8 victoires, champion

Afrique du Sud
Williams FW15C

Saint-Marin
Williams FW15C

Espagne
Williams FW15C

Canada
Williams FW15C

France
Williams FW15C

Angleterre
Williams FW15C

Allemagne
Williams FW15C

_________________

Merci à Antoine pour cette magnifique signature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Carrière]*Alain Prost*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le retour d'Alain Prost ???
» Alain Prost se "recycle"...
» Alain Prost
» Alain Prost
» Alain Prost avec un Dacia Duster au Trophée Andros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Belles Françaises :: Le Monde Automobile :: Circuit :: F1-
Sauter vers: